Diane Martin

de Sherif Awad

Diane Martin

-J'ai été depuis toute petite initiée aux arts. A la maison, il y avait un piano, un orgue et j'ai commencé vers quatre ans le violoncelle.
Dans ma famille, il y a eu des peintres, des amoureux de l'écriture, et la musique m'a suivi dès le plus jeune âge. Je pense que cela m'a permis de développer un intérêt pour les arts très rapidement.
Quand au divertissement, j'adorais me mettre en scène dans le salon de mes parents. Un goût de la représentation qui me poursuis.

-Je n'ai jamais eu à proprement parlé de modèle. La plupart des artistes ont quelque chose à nous apprendre dans leur travail, leur méthodologie. Je ne citerais pas de noms en particuliers, tout simplement parce qu'il y a énormément de gens intéressant et qui apportent beaucoup, chacun par leur spécificité.

-Je pense que l'apprentissage permet de libérer. Avec la technique, ont peut développer l'artistique, qui est parfois caché sous certains blocages. Ont à tous des blocages, pas forcément les mêmes, et les études aident à s'en défaire.

-Personnellement je ne vise pas aussi haut que d'atteindre la célébrité dans le monde entier. Peu de gens atteigne ce succès.
Ce qui m'importe le plus est d'être reconnu pour ce que je fais. La célébrité est un plus, cela fait plaisir même à petite dose, mais avoir la reconnaissance de ses pairs et du public, être fière de son travail et pouvoir en vivre est selon moi le principal.

-La profession a de multiples défis. Déjà il y a énormément de concurrence, moins de rôles féminins que de rôles masculins, et beaucoup de choses sont liées au physique ainsi qu'au réseau. Et puis, je n'y suis pas encore confrontée, mais au bout d'un certain âge cela devient difficile pour les actrices, un sujet d'actualité d'ailleurs que l'on appelle le tunnel de la comédienne de 50 ans.

-Les arts et le divertissement sont essentiel au bien être du public. Malheureusement, nos professions ne sont pas toujours prises au sérieux et souvent considérés comme un hobby. Cela a pour cause qu'il y a beaucoup de propositions de travail sous payées, voir bénévole. Et on ne vit pas d'art et d'eau fraîche !

-Quand on m'aborde pour un travail, je demande à lire le scénario ou la pièce, et fais des recherches sur la personne qui me propose le travail, pour voir ce qu'elle a réalisée avant. J'essaye d'avoir le maximum d'info sur le projet en question. Si j'accepte le travail, je vise à donner le meilleur de moi-même.

-Actuellement je suis en répétition sur des projets théâtre et cinéma à venir prochainement. J'évite de parler des choses en avance, mais parmi eux, un rôle principal fort qui va me demander pas mal d'investissement. J'ai aussi quelques shootings photos de programmes.
Ce sera, je l'espère, une belle et riche année, et c'est bien parti car j'ai même quelques projets déjà prévus pour cet été !

Et pour ceux qui voudraient suivre mon actualité:

https://www.instagram.com/diane_martin_/

Diane Martin