ADELINE GODARD

par Sherif Awad
Spécialement pour www.MeetingVenus.com

ADELINE GODARD
-Je viens de Metz, où j'ai commencé à apprendre les arts de la scène et le jeu dès l'âge de 11 ans. Ma professeur de français nous faisait travailler et jouer devant la classe des textes classiques avant de nous emmener voir des pièces de Marivaux, de Molière,... au Théâtre National de la ville.  Dès mes premiers pas sur scène, devant les autres, je me suis sentie immédiatement à l'aise, libre de pouvoir m'exprimer… Cette sensation, que ce soit au théâtre ou au cinéma, ne m'a jamais lâché depuis.

-En ce qui concerne le théâtre, j'adorais, j'adore toujours l'univers farfelu de Copi, et ses personnages extravagants. Les comédies de Feydeau m'ont également beaucoup aidé à m'éclater sur scène et à défendre des textes de vaudevilles aussi difficiles que formateurs.

-En ce qui concerne le cinéma, le réalisateur Steven Spielberg m'a permis de m'évader dans un univers d'aventure, de passion comme il sait le faire dans ses réalisations, et de confirmer mon amour pour le 7ème Art. Cette flamme grandit d'année en année et ce réalisateur reste encore à ce jour l'un des pionniers du cinéma, un maître, un modèle sans faille pour moi. Meryl Streep et Leonardo Dicaprio sont deux idoles qui m'inspirent depuis que je les connais également. Tant pour leur travail d'interprétation que pour leur choix de films. C'est le genre de carrière de rêve pour un(e) actrice(teur).

-J'ai pu intégrer les Cours Florent à ma majorité et j'en ai tiré un magnifique enseignement car j'ai travaillé 3 années durant, des textes classiques et contemporains d'auteurs divers et variés à travers le monde, afin de me familiariser et de me former à tous styles de jeux possibles. La possibilité de participer aux concours d'entrées aux grandes écoles, et parfaire ma formation avec des options comme la danse, le chant, la diction tout en choisissant les professeurs qui me convenaient le mieux pour cet apprentissage a également été très enrichissant.

-J'ai également eu la possibilité de travailler avec des réalisateurs pour l'apprentissage du jeu cinéma et de faire des formations type casting pour me préparer aux auditions, ce qui a été très intéressant et formateur pour la suite de mon parcours professionnel.
Les études peuvent donc être très importantes pour appréhender et se former au métier d'acteur, et je pense qu'il est nécessaire de continuer à se former, même après les écoles, tout le long de sa carrière grâce à des stages ou différents trainings car on ne finit jamais d'apprendre et de se performer dans ce métier.

-Le simple fait de pouvoir jouer devant une caméra et sur scène devant un public est pour moi le plus important et le plus libérateur. Pouvoir exprimer une opinion, la défendre et la partager librement avec des gens est la chose qui m'attire le plus dans ce métier. C'est cette sensation magnifique, un partage d'émotions extraordinaires, et cette connexion, ces instants de vies et de partages qui comptent le plus. La notoriété est vraiment secondaire.

- Nous sommes dans un pays, La France, ou la culture, les Arts sont magnifiques, très importants. Nous continuons à créer, à évoluer et nous avons des talents partout qui apportent leur patte et souhaitent également contribuer à donner une vision neuve des choses, de la société actuelle parfois, apporter de la nouveauté, ... dans la peinture, le cinéma, la danse, ... Cependant il est dommage de constater encore aujourd'hui que beaucoup de talents n'ont pas la possibilité de s'exprimer ou de vivre de leur passion parce qu'ils n'ont pas un minimum de "poids" dans leur milieu artistique. Il semblerait qu'un anonyme qui souhaiterait simplement vivre de son métier, ou apporter une vision, une simple approche de son Art, essayant au moins de mettre un projet sur pied, aurait moins de crédit qu'une personne déjà connue, qui peut rapporter beaucoup et qui "reste dans la norme".

-Nous sommes également dans un pays ou la liberté d'expression est  une très grande valeur, et il est dommage de constater que la censure est encore trop présente dans les Arts, voire plus présente qu'auparavant. Il est difficile de pouvoir s'exprimer ou de monter librement un projet artistique s'il est considéré comme tabou, ou apporter une opinion différente d'une norme, sans se voir censurer.

-Je m'y consacre à fond, que ce soit au théâtre ou au cinéma, même si les approches sont différentes, le travail reste intensif dans les deux cas et je fais des recherches dans tous les domaines ( films, pièces, musiques, ... ) pour parvenir à ce que souhaite le réal/metteur en scène, et y ajouter ma patte.
Je me renseigne sur tous les aspects du projet, je décortique l'histoire, le texte, les intentions et les attentes du réalisateur/metteur en scène. J'ai besoin d'en discuter en amont un minimum avec lui pour travailler ensuite mon texte, mon personnage dans les meilleures conditions possibles, et faire les recherches qui s'avèrent nécessaires. Afin de m'y rapprocher au plus près et pouvoir être libre d'improviser et de faire des propositions au réal/metteur en scène aux moments voulus, je travaille son histoire passée et ses projets à venir tout en laissant une part de mystère, je m'inspire souvent d'autres pièces ou films, musiques même, qui se rapprocherait de son caractère, je travaille également son physique, sa voix, ... pour que ce soit complet, et j'en discute avec les autres acteurs lors de répétitions pour faire des propositions au metteur en scène/réalisateur lors de la réalisation du projet.

-Je travaille en ce moment sur de nouvelles représentations des Secrets du Mogador qui auront lieu au Théâtre Mogador, et je me prépare pour le tournage d'une publicité de cosmétique de luxe ainsi qu'un shooting pour cette même marque qui se déroulera l'année prochaine.