Sophie Tellier

de Sherif Awad


Sophie Tellier


Je suis la dernière d’une famille de trois enfants.

Mais parents nous ont donné une éducation très équilibrée et plutôt joyeuse.

Depuis mon plus jeune âge, j’ai toujours dansé, chanté, joué. Je me déguisais beaucoup, créais des personnages, je dessinais, écrivais des chorégraphies dès l’âge de 10 ans et aussi beaucoup d’histoires... J’ai toujours eu énormément d’énergie et un imaginaire très productif.  Le domaine artistique était ma vie, une évidence, je ne me suis pas sentie faire un choix, c’était ma passion, mon univers.

Mes modèles de cinéma étaient incontestablement les comédies musicales américaines : 

Singing in the rain, The band Wagon, West Side story... Gene Kelly, Fred Astaire, Cyd Charisse... 

Les vieux films en noir et blanc aussi ! 

Pour la danse, le ballet classique : 

Tchaïkovski, la Belle au bois dormant Casse-Noisette, le lac des cygnes...

Noureyev et Noëlla Pontois ... Roméo et Juliette de Prokoviev. Puis à l’adolescence Pina Bausch.

Pas vraiment de télévision (À part « Ma sorcière bien-aimée » quand j’étais petite ! )


 J’ai dansé depuis l’âge de sept ans dans des cours amateurs en suivant les traces de ma sœur aînée. À 15 ans, je suis rentrée à l’Académie Internationale de la Danse, grâce à une bourse d’étude, pour une formation professionnelle avec le lycée à mi-temps (danse le matin et lycée l’après-midi jusqu’à mon bac) Déjà parallèlement le soir j’avais des répétitions et des spectacles, des télévisions etc... Après le bac je me suis inscrite à la Sorbonne pour étudier l’histoire de la danse, mais je n’ai pas eu le temps d’y aller car j’ai été engagée tout de suite et les contrats se sont ensuite enchaînés !

Je n’ai pas obtenu la célébrité qui m’aurait permis d’accéder à mes désirs plus facilement. Mais j’ai toujours beaucoup et passionnément travaillé. Je suis très fière de mon parcours qui est très riche, éclectique et passionnant... Pourvu que ça dure !

-Dans ma vie beaucoup de grand production de littérature théâtrale comme Angels in America/Excalibur/Roméo & Juliette..:

Oui j’ai eu la chance de rencontrer de grands créateurs et de participer à de magnifiques productions. Il faudrait que j’écrive un livre pour raconter ces 35 ans de carrière (Danseuse, chanteuse, comédienne, chorégraphe, metteur en scène et maintenant auteure !) Chacune de ces expériences a été fabuleuse mais aussi parfois déstabilisante et m’a fait ressentir des émotions très fortes, inoubliables.  C’est ce qui m’a construite. J’espère pouvoir continuer et profiter encore de rencontres aussi enrichissantes.

Pour les chorégraphies, à l’écoute de la musique des images, des sensations et des impulsions me viennent dans la tête et dans le corps, j’essaie ensuite de les transcrire, mon corps initie des mouvements, des pas, d’après ce que je ressens. 

Je pense que c’est ce que font tous les chorégraphes ?

.....

Je ne sais pas si c’est la question, mais oui j'ai subi du harcèlement. Et oui, il y a eu des défis, et il y en a toujours, sur la façon de trouver sa place et de s’imposer dans ce monde difficile ! Car ce n’est pas que le talent qui permet d’avancer dans ce métier. Il faut beaucoup de détermination. Il faut savoir s’affirmer, savoir ce qu'on veut vraiment ou à défaut ce qu'on ne veut pas, et parfois tenir tête aux producteurs ou aux chorégraphes et metteurs en scène, et ce n’était pas très facile pour moi qui était très naïve et impressionnable ! Et toujours pas si facile actuellement !

Sophie Tellier


....En ce moment avec la crise sanitaire COVID-19, c’est malheureusement la catastrophe. Nous sommes tous très inquiets pour notre futur. Je suis très triste de pas pouvoir exercer mon métier, car c’est ma vie ! Ce qui me fait vibrer (En dehors de ma famille et de mes amis bien sûr) J’espère que ça pourra repartir en 2021. Pour l’instant je n’ai pas beaucoup de perspectives…

En ce moment tout est en stand-by.

On essaye quand même de travailler sur des projets mais c’est très difficile de trouver des productions et des théâtres.

 J’ai 2 projets de pièces en tant que comédienne pour 2021, j’espère qu’elles pourront se faire… 

Et aussi en chorégraphie pour une autre pièce.

J’ai surtout mon projet de seule en scène. Une pièce que j’ai écrite "Chère Insaisissable, Liane de Pougy", qui a été éditée (et a reçu le prix 2019 AlterPublishing). Un spectacle musical (avec un merveilleux pianiste), sur l’émancipation d’une courtisane du 19e siècle. Je suis actuellement à la recherche de productions ou de mécènes... Welcome !

Si le paysage s'éclaircit, je voudrais le faire en 2021...